Auberges de jeunesse, la relève est assurée

Les auberges de jeunesse prennent un sacré coup de jeune à Paris, et de dortoirs sans charme et sans âme, on est passé à des lieux hype et branchés avec soirées endiablées, lits connectés et design à tous les étages. Tour d’horizon de nos chouchous.

Le Generator a beaucoup fait parler de lui lors de son ouverture début 2015. En plein quartier bobo (proche du canal Saint Martin et de la gare du Nord), l’auberge de jeunesse nouvelle génération affiche un look ultra tendance, avec meubles design et déco contemporaine et arty. D’une capacité de 920 lits, l’établissement propose des premiers prix à 30€ en dortoir (port USB dans chaque lit), et des chambres doubles avec salle de bains privatives, dont certaines possèdent une terrasse avec hamac et chaises longues. Le bar et le restaurant sont des lieux d’échange à l’esprit festif. Welcome !

Pas très loin du Generator, St Christopher’s Inn Gare Du Nord, 500 lits, laisse également le choix entre lits en dortoir ou chambre privative. Elle met franchement l’accent sur la fête, avec 3 bars au compteur, des écrans géants pour retransmettre les matchs, et de la bière qui coule à flots. Ambiance garantie. Côté chambres, le mobilier reste simple.

Dans le 15ème arrondissement familial et résidentiel, tout près de la rue du Commerce et de la Tour Eiffel, 3 Ducks Hostelinstallée dans un ancien relais de poste du XVIIIème, a subi un lifting en 2014, et affiche fièrement un look indus contemporain. Gros coup de coeur pour sa cour intérieure aménagée et le charme qui s’en dégage. Les petits-déjeuners sont compris dans le prix de la chambre.

Changement de style avec l’Arty Paris, au look gentiment rétro, et très bien placé, à 20 minutes de la Porte de Versailles. Les dortoirs peuvent accueillir jusqu’à 10 personnes, les chambres privées vont de la single à la quadruple. Le petit-déjeuner est lui aussi compris dans le prix de la chambre. Un bon plan pour les familles qui ne veulent pas forcément se retrouver au milieu de l’agitation des précédentes auberges de jeunesse.

Enfin, le petit dernier vient d’ouvrir, j’ai nommé Les Piaules. Dans le quartier de Belleville, cette auberge de jeunesse crée par trois copains à l’atmosphère loft et branchée se veut à taille humaine (162 lits seulement) et joue sur le local et le pratique : liseuses et prises pour chaque lit, produits locaux et bière artisanale servis au bar… Le clou du spectacle : le rooftop, qui offre une vue spectaculaire sur Paris.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s